“Entre Fiel et Ciel” de Nagy El Jalkh à l’USEK

2
3 minutes à lire

« Majestueuse dans ton mystère, grandiose dans ton silence, quel secret abrites-tu ? » peut-on lire sur un cartel décrivant une des fantasmagoriques photos agrémentant l’exposition de l’artiste libanais Nagy El Jalkh, étrangement intitulée « Entre Fiel et Ciel ». Le titre est effectivement évocateur, et laisse valser l’imagination entre l’amertume et l’extase, l’aigreur et la douceur, le venin et le miel. Avant de connaître réellement le thème de l’exposition, nous nous retrouvons concrètement devant l’image de cette serrure majestueuse, mystérieuse, ornant une porte en vieux bois abritant mille et un secrets.

Une fois le seuil de cette expo franchi, la curiosité du visiteur est agréablement assouvie, en découvrant ce qui illustre clairement le paradoxe suggéré par le titre. Nagy El Jalkh narre, à travers 25 photographies honorées de légendes finement rédigées, l’histoire d’un peuple, d’une culture, d’un pays : le Sri Lanka.

Un choix diversifié d’instants volés, de paysages, de monuments, de traditions et de personnages, qui transforme la découverte de ces clichés silencieux mais ô combien éloquents en un documentaire saisissant, mettant cette île magique en forme de perle à l’honneur. Des couleurs chatoyantes, des sourires sincères et chaleureux mêlés à des yeux chargés de tristesse, de la douleur évidente estompée par une détermination ostensible, des temples cossus fréquentés par des fidèles indigents, des travailleurs humbles au sein d’une nature prolifique, autant d’antinomies qui confirment le choix du titre par l’artiste.

Cette exposition accueillie dans les locaux de la Bibliothèque de l’Université Saint-Esprit de Kaslik se poursuit jusqu’au 11 décembre 2015, du lundi au vendredi, de 9h à 19h. Toute personne passant par l’USEK ne devrait pas rater cette invitation au voyage proposée par Nagy El Jalkh, qui transmet sa passion de globe-trotter à travers son métier-passion, la photographie.

Qui est Nagy El Jalkh ?

Nagy El Jalkh est un artiste libanais, passionné de nature et d’évasion. Il ponctue ses instants au rythme des symphonies qu’il fredonne à longueur de journée. Œuvrant pour la vie et pour la cause humanitaire, il a cherché depuis sa tendre enfance à exprimer ceci dans le scoutisme puis plus tard comme secouriste à la Croix-Rouge.

Sa passion pour la musique qu’il siffle n’a d’égale que celle de la photographie. La beauté de l’instant, il la capte sur son objectif qui vibre de sentiments autant que de professionnalisme. Sillonnant plusieurs pays, ses photos ont plusieurs nationalités mais une seule adresse, celle de la joie de vivre, la sérénité et la foi de leur photographe.

Nagy a obtenu son diplôme en photographie de l’USEK et sa maîtrise en audiovisuel de l’USJ. Il est actuellement coordinateur et enseignant au Département des Arts Visuels et Scéniques de la Faculté des Beaux-Arts et des Arts Appliqués à l’USEK, où il joint l’utile à l’agréable : sa passion et sa profession. Il est également réalisateur à la Future TV.

(Biographie de l’artiste affichée au sein de l’exposition)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

Article précédentL’UE fournit 25 millions € pour soutenir le développement du secteur privé, la gouvernance et la société civile au Liban
Article suivant9 novembre 1970 : la France est veuve
Avatar
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais dont elle est actuellement présidente. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/