Grève ouverte du personnel enseignant de plusieurs écoles

0
180

Le personnel enseignant de plusieurs écoles, notamment le Collège des Saints Coeurs de Kfarhahbab annonce une journée de grève demain. Il entend ainsi protester contre la rétention d’une partie de leurs salaires.

Cette information fait suite alors que de nombreuses universités, écoles ou autres établissements – y compris des établissements publics en ce qui concernent le personnel engagé à titre intérimaire – n’ont pu régler les salaires, parfois même depuis le début de l’année et alors que le Liban traverse une grave crise économique.

Ces difficultés concerneraient également les parents d’élèves qui sont souvent incapables aujourd’hui de payer les scolarités pour de multiples raisons. Parfois faute de liquidité insuffisantes, les écoles demandant souvent le paiement en dollars alors que les banques libanaises sont réticentes à la vente, mais également en raison de la situation économique, avec de nombreuses institutions obligées de réduire les salaires voir même de les suspendre également.

En cause, l’endettement public qui a dépassé les 150% du PIB et la crise de devises étrangères nécessaire à l’achat de bien des marchandises de ce pays importateur net. Selon certaines études, 50% de la population pourrait ainsi se retrouver en dessous du seuil de pauvreté selon la Banque Mondiale, alors que ce lundi, un père de famille s’est suicidé à Aarsal dans la Békaa, faute d’avoir pu acheter un pain au thym, dit Manouche, à sa fille.

Ainsi, depuis la nuit du 17 au 18 octobre, d’importantes manifestations se déroulent au Pays des Cèdres, les manifestants accusant la classe politique de corruption et d’avoir conduit le Liban au bord de la faillite financière.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.