Les États-Unis ont imposé un nouveau train de sanctions visant des ressortissants libanais de compagnie accusé d’être lié aux réseaux financiers du Hezbollah.

Il s’agit notamment du cas d’un homme d’affaires Mohammad Abdallah al-Amin accusé d’être au service d’Adham Tabaja, déjà visé par une série de sanctions en 2015 et qui financerait le mouvement chiite selon le trésor américain.

Parmi les compagnies visées, Sierra Gas SAL Offshore, Lama Foods SARL, Lama Foods International Offshore SAL, Impulse SARL, Impulse International SAL Offshore, M. Marine SAL Offshore et Thaingui SAL Offshore.