Le député Chamel Roukoz s’en est vivement pris à son beau-frère, le député et dirigeant du Courant Patriotique Libre Gébran Bassil lors d’une manifestation qui s’est déroulée cet après-midi et dont il a lancé l’appel hier au centre-ville de Beyrouth.

Il est préférable pour ceux qui disent ne pas avoir été autorisés à travailler, de démissionner et de faire de la place à d’autres qui sont capables de travailler

Le parlementaire s’exprimait devant plusieurs centaines de partisans dont de nombreux anciens militaires et groupes issus de la société civile. Cet appel à manifester a également été lancé par l’ancien ministre du travail et des télécoms, Charbel Nahhas.

Chamel Roukoz a également appelé à la mise en place d’un gouvernement transitoire indiquant que les libanais sont en révolution permanente en raison des difficultés auxquelles ils font actuellement face. Il faisait ainsi allusion à la crise économique et à la dégradation des conditions sociales et économiques actuelles.

Une alternative existe, selon lui, avec la mise en place d’un gouvernement transitionnel ayant des pouvoirs exceptionnels loin de la politique.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français