Le responsable américain David Schenker en compagnie du Ministre Libanais des AF Gébran Bassil. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le responsable américain David Schenker en compagnie du Ministre Libanais des AF Gébran Bassil. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le sous secrétaire d’état américain en charge du Proche Orient, David Schenker, présent à Paris, pour la conférence du groupe des amis du Liban, indiqué que les participants à cette réunion avaient accepté de donner des conseils techniques aux institutions libanaises, mais ils ne soutiendront pas le plan d’aide que le Premier ministre sortant Saad Hariri avait pourtant demandé, estimant la volonté du Pays des Cèdres insuffisante pour réformer son système économique, fiscal et monétaire.

Il n’y a pas d’aide, pas de plan de sauvetage. (…) “Le Liban n’est pas sauvé de son gâchis financier”, a estimé le responsable américain, qui a toutefois indiqué que le groupe des amis du Liban envisage l’octroi d’une aide humanitaire pour aider à les populations les plus vulnérables.

Il a également refusé toute condition américaine sur l’inclusion de partis politiques au sein du prochain gouvernement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.