La commission des finances et du budget du Parlement se prépare au pire des scénarios en étudiant le projet de budget de l’État pour 2020, a indiqué son président, le député Ibrahim Kanaan alors que s’accumulent aujourd’hui les mauvaises nouvelles sur le plan économique, avec la dégradation au niveau du défaut de la dette publique par Fitch, de 3 banques par Moody’s ou encore de l’annonce par le Ministère des Finances d’une chute de 40% des revenus de l’état durant les 3 derniers mois.

Ces propos interviennent alors que le Liban se rapproche de plus en plus d’une situation de défaut de paiement et que le premier ministre sortant et probable successeur à lui-même aurait demandé l’assistance du Fonds Monétaire International pour faire face à la crise économique.

Ibrahim Kanaan a indiqué qu’aucune nouvelle taxe n’est prévue dans le cadre du budget 2020.

Pour rappel, l’instauration d’une taxe sur les communications mobiles gratuites de type WhatsApp avaient été à l’origine du mouvement de manifestations qui entre aujourd’hui dans son 57ème jour.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.