Le ministre de l’intérieur a indiqué que les autorités libanaises confisqueront les installations des générateurs arrêtant de fournir de l’électricité à la population et les mettront en fonction, alors que ces derniers menacent de porter plainte contre le ministre de l’économie qu’il les avait décrits comme étant une mafia.

Le ministre de l’intérieur Nouhad Machnouk a ainsi répondu aux propriétaires des générateurs de quartier que l’installation de compteurs de courant et les prix proposés au public constituent 2 dossiers différents. Il a également estimé que l’état pourrait aller jusqu’à 440 livres au Kilowatt.

Le porte-parole du syndicat des propriétaires générateurs a estimé que le prix au kilowatt de 410 livres libanais n’est pas suffisant, les conduisant à la faillite et refuse par conséquent l’installation de ses compteurs. Il appelle à une hausse de ses tarifs avec des taux décrits comme profitables pour leurs affaires. Ces derniers appellent à ce que le tarif soit relevé à 550 Livres le kilowatt. Ils ont également appelé le Président de la République, le Général Michel Aoun, à se saisir de ce dossier en désignant un médiateur.

Il a également estimé que les générateurs ne pourront être fonctionnels en cas de perte financière, menaçant de coupure électrique.

Le ministre de l’économie Raed Khoury, à l’origine de ces mesures, a pour sa part estimé que ces derniers constituent une mafia, aux dires des propriétaires des générateurs après avoir indiqué que les autorités libanaises n’accepteront aucune violation de la décision d’installer les compteurs électriques, tout en notant que le tarif qui sera appliqué peut être négociable.

Ces derniers ont alors indiqué vouloir porter plainte pour diffamation à son encontre au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’Hôtel Hilton de Sin el Fil.

Pour rappel, les autorités libanaises tentent d’imposer, conformément à une décision prise en juillet dernier, la mise en place de compteurs d’électricité aux générateurs de quartiers alors que ces derniers utilisé jusqu’à présent une facturation fixe.

Le coût des compteurs également sur la sellette

Autre polémique, concernant le coût des compteurs, les propriétaires de générateur de quartier estiment à 30 dollars, l’installation de chacune de ces unités certifiées par l’Institut de recherche industrielle, organisation sous la tutelle du Ministère de l’Economie, et conforme aux spécifications de l’EDL.

Le ministre de l’économie estime que ces informations sont fausses, indiquant que le prix de chacune de ses unités est de 12 $ et qu’ils sont déjà disponibles sur le marché

Il a également adopté une nouvelle circulaire obligeant les municipalités à payer les générateurs de quartier pour la fourniture d’électricité pour l’éclairage des rues alors que cette dernière était jusqu’à présent fournie gratuitement.

Lire également:

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

  1. Entre faillite des propriétaires de générateurs et désobligeance de se plier aux lois fixes de l’état il y a la nécessité de mettre sur la facture le prix et la consommation du kilowatt, que beaucoup n’écrivent pas, pour ne pas défier le cnsomateur au jeu de la réalité du prix fixe des générateurs.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.