Le Ministre de l'intérieur Mohammed Fahmi. Crédit photo: NNA

Après que le ministre sortant de l’intérieur Mohammed Fahmi ait accusé, sur les ondes de la MTV, 95% des juges d’être corrompus, le conseil supérieur de la magistrature a annoncé qu’il s’adressera au procureur de l’État afin de « prendre les mesures juridiques appropriées contre le ministre de l’Intérieur ».

Réagissant à cette annonce, Mohammed Fahmi a estimé que ses critiques en ont « éveillé certains dans le système judiciaire », estimant par ailleurs qu’il s’agit d’abord de désigner les personnes responsables des « oubliés du peuple et des opprimés dans les prisons ».

Pour sa part, le conseil supérieur de la magistrature a qualifié les remarques de Fahmi de « totalement inacceptables, intolérables et incorrectes ».

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.