Une bagarre dans la localité de Bakhoun dans le casa de Denniyeh a fait un mort suite à un tir d’un automobiliste mécontent. L’auteur du tir mortel s’est rendu aux Forces de Sécurité Intérieure. Lors de cet incident, des armes blanches ont également été utilisées.

Un autre incident, cette fois-ci à Tripoli a également fait 2 morts, après qu’une grenade ait été lancée et une salve a été tirée contre des automobilistes qui avec qui l’assaillant s’était précédemment pris.

Cette information intervient alors qu’une nouvelle pénurie est apparue au Liban en raison de l’échec de la Banque du Liban à accorder les lignes de crédit nécessaires à l’achat des carburants ces derniers mois.

Les autorités libanaises envisagent désormais la levée totale des subventions accordées aux carburants. Le bidon d’essence pourrait ainsi couter entre l’équivalent en livres libanaises au marché noir de 10 à 15 USD par 20 litres alors que la valeur de la livre libanaise s’est fortement dégradée depuis 2 ans face au billet vert.

Côté importateurs de carburant, les sociétés sonnent le tocsin, estimant que la Banque du Liban a désormais failli à accorder les lignes de crédit nécessaires contrairement à ses promesses du mois dernier lors d’une réunion au cours de laquelle la Banque Centrale s’était engagée à maintenir les subventions encore pour 3 mois – soit jusqu’à la fin de l’été -.

Par ailleurs, de nombreux générateurs de quartier – voire même des hôpitaux, une situation encore plus critique – manquent désormais de fioul. Les propriétaires de générateurs incitent désormais leurs clients à descendre dans les rues comme à Jdeideh à l’heure où sont écrites ces lignes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն