Moins d'une minute de lecture

L’association des commerçants du Nord Liban a appelé à la grève générale placée sous le slogan “Vendredi du rejet du dollar”. À Baalbeck dans la Békaa, les magasins ont gardé rideaux clos. En cause, la dégradation importante de la parité entre Livre Libanaise et dollar ces derniers jours.

Pour rappel, le syndicat des bureaux de change, suite à un accord passé avec les autorités publiques et monétaires avait instauré un taux de parité en-dessous de 4000 LL/USD avec pour objectif de faire diminuer graduellement cette dernière à 3200 LL/USD et ainsi unifier les différents taux de change entre livre libanais et dollar.

Cependant, depuis 2 jours, une pénurie en billets verts touche également les agents de change, favorisant ainsi la remonté du dollar face à la monnaie locale.

Par un communiqué, l’association dénonce l’échec de la politique monétaire visant à stabiliser le dollar au niveau de 3 900. Elle indique que la parité de la Livre Libanaise face au dollar a atteint entre 6 000 et 7 000 LL/USD au marché noir et note également que les agents de change officiels achètent toujours au prix annoncé par leur syndicat sans vendre.

L’organisme indique qu'”une explosion économique” a actuellement lieu, le prix du dollar est lié à tous les produits alimentaires et non alimentaires.

Par conséquent, l’association des commerçants du Nord Liban appelle à une grève générale dans les secteurs commerciaux, industriels, agricoles, de la restauration, des supermarchés et des légumes, et pour tous ceux qui sont touchés par cette énorme hausse inacceptable, dans un premier temps suivi d’une grève ouverte, puis de la désobéissance civile sous le slogan du refus de vendredi de masquer le dollar

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.