De nombreuses routes sont toujours coupées au Liban alors que l’armée libanaise a réussi à en ouvrir quelques unes et qu’une réunion du gouvernement a actuellement lieu au Grand Sérail pour discuter de la situation.

À Beyrouth, les manifestations se sont poursuivis jusqu’à tard dans la nuit au centre-ville de Beyrouth où plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées et des tentes ont été incendiées au pied même du Grand Sérail, siège du gouvernement. Des incidents ont également eu lieu à Hamra, devant la BDL. Diverses agences bancaires présentes dans le quartier ont été vandalisées.

Ainsi, une intervention de l’Armée Libanaise à Jal el Dib a réussi à permettre la réouverture de l’accès Nord de la Capitale. L’autoroute était précédemment fermée par des pneus en feu.

Facebook Nord Liban Manifestation 1

Au Nord du Liban, la Place al Nour est toujours bloquée à la circulation. Les manifestants sur place appelle à l’escalade. Le rond point menant à Abboudieh reste toujours bloqué à la circulation avec des pneus prêts à être mis à feu en cas d’intervention des forces de l’ordre.

Dans la Békaa, l’Armée Libanaise a rouvert la route Riyak Baalbeck à la circulation. Cependant, les routes restent fermées au niveau de Saadnayel, Talbaya et Ksara, tout comme la route de Kafrzabad

Au Sud de la capitale, le barrage de Jiyeh a été démantelé par l’Armée Libanaise. À Saïda, la place Elia est toujours fermée à la circulation avec des pneus et des poubelles en feu. Ces derniers ont également installé des tentes. Les bureaux de change locaux sont également fermés, leurs propriétaires, dont un certain nombre avait été arrêté ces derniers jours, indiquant ne plus être en mesure de respecter le taux de change instaurés par leur syndicat.

Pour rappel, les manifestants entendent protester contre la dégradation du pouvoir d’achat induit par la détérioration de la parité entre livre libanaise et dollar et cela en dépit des promesses des autorités libanaises. Ces dernières espéraient faire descendre la parité entre livre libanaise et dollar au niveau de 3 200 LL/USD. Ces derniers jours, en raison d’une importante pénurie de billets verts auprès des agents de change officiels, les banques ayant cessé de distribuer les dollars, la parité s’est au contraire dégradée jusqu’à dépasser le seuil des 5000 LL/USD.

Au Grand Sérail, la situation économique actuelle est également taclée par le gouvernement Hassan Diab, cela en présence du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, toujours sur la sellette en raison de son échec à faire face à la dégradation de la livre libanaise face au dollar, et du Général Abbas Ibrahim, le directeur de la Sûreté Générale, dont les services ont arrêté un certain nombre d’agents de change accusés de ne pas respecter “les taux de change légaux”. Il existe en effet plusieurs taux de change.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.