Le parlement libanais a adopté différents textes de loi comme celui imposant le taux de parité officiel, c’est-à-dire 1507 LL/USD, à destination des étudiants libanais jusqu’au seuil de 10 000 USD annuellement.

De nombreux parents se plaignent des difficultés à honorer les scolarités de leurs enfants étudiant à l’étranger depuis la mise en place d’un contrôle informel des capitaux en novembre 2019 et cela en dépit des différentes circulaires de la Banque du Liban prévoyant une exception à ce sujet et prenant acte paradoxalement des mesures visant à limiter les transferts à l’étranger.

Autre texte de loi adopté, celui instituant une protection vis-à-vis des promoteurs pour les personnes dont les domiciles ont été ravagés par l’explosion du 4 août dernier. De nombreux immeubles ou bâtiments patrimoniaux font l’objet de projets d’achats par les promoteurs immobiliers en raison de la pénurie de terrains dans la capitale. Par ailleurs, certains propriétaires sont également confrontés au contrôle des capitaux, ne leurs permettant ainsi pas de financer par eux-même la reconstruction de leurs domiciles.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.