L’importation de lait maternisé serait en voie d’être subventionné par la Banque du Liban (BDL), indique le Ministre de la Santé Hamad Hasan, cela suite à un accord. Ainsi, ce type de marchandise sera rajouté à la liste des produits essentiels couverts par les réserves monétaires de la banque centrale.

Selon le communiqué du ministère, un accord aurait été conclu en ce sens, permettant à l’institution de mettre en place de nouveaux standards de prix pour les laits maternisés à destination des enfants de 0 à 12 mois, prix qui ne devraient pas dépasser 12 000 LL pour les laits de type ordinaires et 13 200 LL pour les laits comportant une formule spéciale.

Pour rappel, le Liban traverse une grave crise économique, avec notamment, une crise de liquidité en devises étrangères pourtant nécessaires pour l’importation de marchandises de premières nécessités. Les banques refuseraient ainsi depuis l’été, la vente de dollars aux importateurs.

La Banque du Liban pourrait ainsi amender la circulaire 530 qui permet déjà de financer en théorie l’achat de blé, médicaments ou encore essence. Cependant, l’application de cette circulaire semble rencontrer certaines difficultés. Ainsi, si la banque centrale garantie 50% des sommes au taux de change officiel de 1507 LL/USD, les importateurs doivent toujours recourir aux services de changeurs à des taux plus élevés, qui ont atteint même 2 600 LL USD, ces dernières semaines. Cette semaine, le dollar s’échange cependant à 2 200 LL/USD en dépit de l’adoption par le syndicat des changeurs d’un taux unique à 2 000 LL/USD.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.