Les centrales de Zouk et de Jiyeh sont à l’arrêt après avoir été prises par des habitants des localités voisines qui protestent contre la pollution que ces deux installations seraient responsables en utilisant du fioul de grade B. Ces derniers auraient également menacé de s’en prendre aux employés présents sur place après l’émission d’importantes fumées noires.

L’arrêt de ces 2 centrales a entrainé une coupure quasi-totale de production d’électricité à l’exception des quelques centrales de production hydrauliques alors qu’elles disposent pourtant d’une capacité d’approvisionnement en courant de 150 mégawatts pour 1 mois environ.

Cette information intervient alors que le Liban reste toujours en l’attente du fioul irakien qui devrait approvisionner les centrales de Zahrani au Sud du Liban et de Deir Ammar au Nord du Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.