Le président de la république, le Général Michel Aoun, a appelé au retour des réfugiés syriens dans leur pays à l’occasion du 75e anniversaire des Nations Unies.

Le chef de l’État s’exprimait de manière virtuelle devant ses homologues.

Pour rappel, le Liban héberge 1,5 millions de réfugiés syriens pour une population qui compte 5 millions de personnes.

J’appelle le monde à nous aider à permettre le retour sécurisé des réfugiés syriens dans leur pays, parce que le Liban traverse une série de crises sans précédent. Nous ne pouvons continuer à héberger le plus grand nombre de réfugiés par personne au monde.

(…)

Le Liban est au milieu de nombreuses crises qui l’affecte alors que l’ONU est un élément de soutien pour la stabilité à travers des forces de la Finul et un partenaire pour le développement à travers ces agences qui œuvrent dans mon pays.

Le chef de l’État a également réitéré l’appui du Liban aux principes créateur des Nations Unies, à sa charte et à ses objectifs, avant d’appeler à une réforme du mécanisme de l’institution internationale pour aider les pays à pouvoir mettre en place les structures nécessaires pour un meilleur avenir.

En dépit des souffrances du Liban, le pays décide à contribuer à des changements positifs sur le plan international notamment par son projet d’une académie pour la rencontre humaine et le dialogue proposé par Beyrouth, et adopté l’année dernière par l’assemblée générale de l’ONU, souligne le président de la république libanaise

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.