Le Président de la République, le Général Michel Aoun, s’est adressé, en ce 18ème jour de manifestations à ses partisans, membres du CPL, venus nombreux le soutenir, mais également aux protestataires qui demandent le départ de la classe politique accusée d’avoir poussé le Liban à la quasi-faillite et de corruption

Dans une allocution retransmise par la télévision, il a estimé que les places ne doivent pas être une place contre une autre et une manifestation, allusion à l’occupation des places Al Nour à Tripoli, Place Riad el Solh et des Martyrs au centre-ville de la capitale, Beyrouth, et Elia à Saïda où le mouvement se poursuit. Il s’agit, pour le chef de l’état, d’une union “pour lutter contre la corruption, promouvoir l’économie et établir l’état civil“.

Le discours du Président de la République (en Français)

O peuple du grand Liban,
Ma famille et mes amis

Vous êtes venus aujourd’hui pour renouveler l’alliance. Bienvenue, je suis aussi sur l’alliance et la promesse.

Il y a eu de nombreuses arènes et les personnes vivant dans le dénuement se sont révoltées, leurs droits ont été perdus et leur confiance en leur État a été perdue.

Il y avait beaucoup de places qui n’avaient pas à être une place contre une autre et une manifestation contre une autre.

J’appelle tout le monde à s’unir car les nouvelles arènes ont besoin de soutien dans le combat. “La lutte contre la corruption ne va pas facilement, car elle est enracinée depuis des décennies et ne peut être combattue que lorsque vous faites l’effort et que vous nous aidez à le faire.”

“Nous avons élaboré une feuille de route en trois points: lutter contre la corruption, faire progresser l’économie, instaurer un état civil”. Il s’agit de votre droit, en dépit de la présence de nombreux obstructionnistes. Nous continuerons donc à nous entendre et à lutter ensemble.

Vous êtes venue me dire “nous sommes avec vous” et je vous dis que je suis avec vous et à travers vous je vois tout le peuple libanais. Et je vous dis, je vous aime aussi, je vous aime “vous tous”.

Vive le Liban

Le discours du Président de la République (en arabe)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.