Hôpital Rafic Hariri
3 minutes à lire

Le responsable de l’Hôpital Universitaire Rafic Hariri a estimé le secteur hospitalier comme souffrant d’un manque de personnel même s’il tient toujours face à l’augmentation du nombre de cas de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19. Ces limitations en personnel pourraient limiter la capacité des hôpitaux à absorber l’importante hausse du nombre de personnes hospitalisées.

Pour l’heure, le taux d’occupation des lits concernant les cas critiques est de 68%, le taux de mortalité de 1% et 70% des patients atteints par la maladie ont moins de 50%. Les villes de Beyrouth et de Tripoli au Nord du Liban sont les plus touchées par le virus.

Cependant, le responsable du RHUH note que certains hôpitaux ont dû reporter la préparation de leurs services face à la maladie pour des raisons financières.

Par ailleurs, le facteur limitant reste en terme du nombre de personnel hospitalier présent au Liban. Beaucoup d’hôpitaux disposent déjà des ventilateurs nécessaires à la prise en charge de la maladie mais non du personnel capable de l’utiliser. Certains établissements ont vu leur personnel être réduit en raison déjà de contaminations.

Selon lui, 810 membres du personnel hospitalier, médecins, infirmières ou aides soignants ont ainsi été infectés depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février dernier.

Firas Abiad appelle par conséquent les autorités publiques à adopter les mesures nécessaires pour ralentir l’épidémie et ainsi permettre aux hôpitaux de s’y préparer.

Au total, 26 768 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban.

Le nombre de contaminations locales reste toujours important avec 669 cas pour la seule journée d’hier. Seuls 16 cas seraient en provenance de l’étranger.

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre 25 262 cas locaux et 1 506 cas en provenance de l’étranger. 16 288 cas sont actuellement actifs et 10 217 personnes sont guéries. 66% des personnes contaminées présentent toujours une contamination par le virus, un taux assez élevés par rapport aux autres pays mais en légère baisse depuis une semaine.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.