L'ancien député Walid Joumblatt
L'ancien député Walid Joumblatt

Les appels à la démission du ministre de l’information se multiplient, notamment avec le dirigeant Druze Walid Joumblatt, les anciens ministres Marwan Hamadé, ou encore Michel Pharaon.

Le frère de l’ancien premier ministre Bahaa Hariri, considéré comme proche des autorités saoudiennes, appelle pour sa part à la démission du gouvernement Mikati III.

Le premier ministre Najib Mikati aurait cependant pris une série d’initiatives auprès des pays du golfe pour limiter l’incident diplomatique.

Il s’agirait de la crise diplomatique la plus grave entre le Liban et les autres pays arabes alors que les autres pays membres du Conseil de Coopération du Golfe, Oman, le Koweït, le Qatar, Bahreïn et les Émirats arabes unis pourraient annoncer des mesures similaires dans les prochaines heures. Parallèlement, les autorités saoudiennes annoncent l’arrêt de toutes les importations en provenance du Liban. 

Cette information intervient alors que Riyad a également annoncé le rappel de son ambassadeur au Liban, Walid Boukhari, suite aux propos tenus le 5 août dernier, par le ministre de l’information Georges Cordahi, alors que le gouvernement Mikati III n’était pas encore constitué. 

Georges Cordahi avait accusé alors l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis d’agression contre le Yémen, allusion aux opérations militaires saoudiennes et émiratis qui visent depuis 2014 principalement les rebelles chiites houthis dans une interview diffusée le 5 août dernier. Le ministre libanais a depuis reconnu “sa faute”, estimant qu’il fallait replacer ses propos dans le contexte “d’amour” au peuple saoudien et yéménite.

Pour sa part, l’Arabie saoudite avait considéré alors ces propos comme une insulte à son égard, rappelant que Riyad considère les houthis – soutenus par l’Iran – comme une menace à la sécurité et à la stabilité régionale.

Riyad avait considéré que seule la démission du ministre de l’information comme suffisante pour déminer la crise politique entre les 2 pays. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.