Le Premier ministre, Hassan Diab, a tout d’abord noté que les mesures strictes de lutte contre l’épidémie du coronavirus, qui ont débuté dimanche, ont clairement renforcé le niveau d’engagement de la population dans la plupart des régions, soulignant la nécessité de poursuivre la mise en œuvre de ces mesures pour éviter que la situation ne dégénère, même si dans de nombreuses régions, l’engagement a été relativement faible. Il est donc essentiel que les services militaires et de sécurité renforcent davantage les strictes mesures dans les régions où l’engagement reste incomplet. 

Il a ensuite affirmé que « de nombreux appels ont été lancés à plusieurs reprises en faveur de la déclaration de l’état d’urgence ; je me suffis de lancer un appel à consulter la loi et l’exposé des motifs pertinents. »

En ce qui concerne l’autre aspect des mesures, il est de notre devoir de trouver un moyen d’aider les personnes dont le travail a été interrompu en raison du confinement, et de nous pencher sur leurs conditions sociales et de vie difficiles.

Bien entendu, il est du devoir de l’État d’aider les gens. C’est ce que nous devons faire. Mais en même temps, la cohésion sociale entre les Libanais est particulièrement essentielle. Tout au long de l’histoire, les Libanais ont fait preuve de coopération et de solidarité durant les situations de danger.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à un nouveau type de crise. Cependant, je suis convaincu que nous la surmonterons avec le moins de pertes possibles et que nous sortirons de la crise par la coopération et la solidarité.

Le chef du gouvernement a également exhorté les ministres à prendre des décisions au sein de chaque ministère afin de suspendre les paiements à l’échéance, et de reporter le paiement des droits et taxes liés à l’électricité, l’eau, la téléphonie, la caisse de sécurité sociale, la mécanique et les taxes judiciaires.

Les principales décisions :

  • Un projet de loi urgent pour la non-imposition de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour une période de six mois, sur les dons en faveur des administrations publiques, institutions publiques et municipalités, et financés par des sources au Liban relativement à la propagation du coronavirus.
  • Un projet de loi urgent visant à suspendre certaines dispositions de l’article 32 de la loi de finances 2020, permettant à toutes les institutions publiques, municipalités, unions de municipalités, conseils, fonds, professions indépendantes et personnes de droit public de dépenser, contribuer ou financer, en espèces ou en nature, tout organisme public ou privé, à condition que cet argent soit exclusivement consacré aux aides sanitaires ou alimentaires, pour faire face au coronavirus, et qu’il ne sera dépensé ou alloué à une autre partie.
  • Le Conseil des ministres a de même décidé de réduire, à titre exceptionnel et pour une durée limitée, les tarifs des heures internationales, locales et supplémentaires exigées d’Internet, ainsi que des opérateurs DSP et ISP, à leurs abonnés dans les conditions générales de mobilisation du coronavirus (après consultation du conseil d’État).
  • Le Conseil des ministres a également décidé de prolonger jusqu’au 3 juin 2020 les dispositions du décret numéro 6036 datant du 23 décembre 2019, et relatives à la prorogation de la validité de l’acquittement de la Caisse nationale de sécurité sociale.
  • Le ministre des Affaires étrangères a discuté des affaires des étudiants libanais à l’étranger et des moyens de leur fournir une aide en nature et une aide matérielle, et il leur soumettra un plan d’assistance sociale.
  • Le ministre des Affaires sociales a exposé le plan de travail du ministère, dont il discute également lors de la réunion du comité technique chargé du suivi des questions urgentes liées aux affaires sociales, afin de soumettre des recommandations urgentes et des mesures pratiques et rapides qui répondent aux besoins.
  • En ce qui concerne le projet de contrôle des capitaux, les remarques des ministres ont été prises en considération et les discussions vont continuer pour compléter ce projet.

Source: NNA

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.