Le Président de la Chambre, Nabih Berri, a reçu ce mardi, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) Riad Salamé. Il lui aurait ainsi déclaré que les “dépôts dans les banques sont sacrés”, citant notamment la législation locale et plus particulièrement le code financier.

Les 2 hommes ont également abordé la question de la situation financière et monétaire locale et des mesures prises par la Banque du Liban afin de protéger la clientèle des banques libanaises.

Pour rappel, le Président de la Chambre s’était opposé à l’adoption d’une loi officialisant le contrôle des capitaux mis en place en novembre dernier par l’association des banques libanaises sans passer par les autorités de tutelle, à savoir la banque centrale ou le ministère des finances, une loi pourtant demandée aujourdh’ui par le gouverneur de la Banque du Liban. Face à ce refus, Riad Salamé a fini par faire publier 2 circulaires, la semaine dernière, mettant en place un système de change parallèle dont le taux de parité est de 2 600 LL/USD à destination des comptes dont le solde est inférieur ou égal à 3 000 USD ou 5 millions de livres libanaises.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.