Lettre ouverte au Président de la République Libanaise: Retour aux valeurs humaines

142

A mon Président .

Le fait d’avoir souligné l’importance de vrais leaders du peuple a fait écho à ma modeste mesure de citoyen .

Je me permets de vous adresser en cette occasion une proposition qui pourrait être du déjà vu pour vous et/ou vos conseillers.

Je prends quand même ce risque que j’espère utile en ces temps bouleversants à tous les niveaux de participer à une conception personnelle en vue d’un dialogue particulier.

Les éléments principaux  seraient:

-Le rapprochement entre les perspectives individuelles et communautaires pour une participation nationale à ce but et  titre:

“Définition et construction de la valeur humaine au Liban”

On pourrait organiser un groupe de courageux , attachés à la terre autant qu’à l’homme .Il aurait pour tâche principale de dégager tous les éléments de vie qui ne présentent aucun conflit passé ou présent entre libanais mais des harmonies issues:

-De leurs appartenances historiques,géographiques, religieuses,étatiques,sociales..

-Des points de rencontres concernant:

La famille, le quartier,le village,la région,la patrie,la nature, coutumes, traditions ..

-Des contextes que Chrétiens , Musulmans et non croyants considèrent comme stimulants la convivialité , la cohabitation et la joie d’être en relation utile avec l’autre.

Un seule axe me semble nécessaire :

Celui de promouvoir une perspective d’échanges ouverts et permanents où participeront des personnalités apolitiques et des professionnels fiables .

Ils œuvreront par le biais des ministères à privilégier la culture de l’homme afin de conserver l’identité citoyenne à l’abri de comportements construits sur le négativisme,le monologue et le cloisonnement .

On sollicite  ici bien plus que des intentions mais la décision scellée par un pacte qui  enterre une fois pour toute nos haines entre libanais.

Un vote au parlement confirmerait que l’exploration continue de nos richesses  humaines est la seule contrepartie nécessaire et suffisante à tout conflit .

Le Liban serait le pays du dépassement des tensions internes par le retour aux dénominateurs communs .

Ses fils disposeront d’un apprentissage civil rafraîchit :

Celui d’une éducation à l’union des diversités.

Un bouclier civilisé au lieu de ces impulsions et réactions  qui instaurent la faiblesse et la misère des valeurs morales et légales .

Ainsi, instaurer un Liban uni qui perdure dans la mémoire collective des concitoyens pourrait réconcilier   l’élan individuel avec la dynamique des municipalités.

Des expériences intra et inter communautaires  permettront de réduire les dos tournés au profit du faire face des cœurs , des esprits et de la cohabitation vécue .

Les héritages divers propres à notre civilisation  serviraient de tremplin à une culture de l’humain .

Enfin, je crois qu’on est tous épuisés de discuter nos différends.On  fait au mieux du surplace ,au pire nous craignons et vivons le risque fréquent de la confrontation. Il se déplace du verbe télévisé stérile à l’insécurité généralisée .

Je reste au service de notre république.

En espérant vivement que ce message vous parviendra.

Mes plus sincères respects.

Joe Acoury

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.