L’Hôpital Notre Dame de Jounieh a annoncé, par un communiqué publié ce mercredi, la fermeture de ses portes en raison de difficultés financières. Ainsi les différents services devraient cesser de fonctionner dès ce jeudi 16 avril, 4 ans après le décès de son fondateur Faouzi Adaïmi.

Cette annonce intervient alors que le Président du Syndicat des propriétaires des hôpitaux privés Sleiman Haroun avait indiqué que 15 établissements pourraient prochainement fermer en raison de difficultés financières, induites notamment par le retard pris par les autorités publiques pour payer leurs arriérés.

Ainsi, même si le Président de la République a appelé ce jeudi au paiement de 300 millions de dollars au titre des impayés de 2019, les arriérés aux hôpitaux privés seraient estimés à 1.3 milliards de dollars, une somme difficilement remboursable après que le Liban ait déclaré un état de défaut de paiement déjà mars.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Comments are closed.