21 personnes seraient accusées et 14 personnes seraient déjà sous les arrêts dans le scandale du fioul falsifié, indique la chaine de télévision LBCI. Parmi elles, 2 directeurs généraux de l’administration libanaise et des représentants de ZR Energy et de l’entreprise algérienne Sonotrach au Liban.

Ils sont ainsi accusés de fraude, corruption, blanchiment d’argent et de corruption, indique la chaine, qui note également les déclarations du député Ziad Aswad, du CPL. Ce dernier indiquerait que ce scandale concernerait « un grand nombre d’employés ainsi que des hommes politiques » sur une période de 15 ans.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.