L’Allemagne subirait un chantage de la part des USA, d’Israël et de l’Arabie Saoudite pour prendre une mesure similaire à celle de la Grande Bretagne, révèle Der Spiegel à qui le ministre s’adressait. Cependant, Berlin se refuse de classer le Hezbollah comme mouvement terroriste.

Pour rappel, Londres avait décidé, le 25 février dernier, de classer la totalité du Hezbollah comme mouvement terroriste, considérant que “le Hezbollah continuerait ses tentatives de destabilisation de la situation fragile au Moyen Orient”. Cette mesure avait été immédiatement saluée, tant par Riyad que par Tel Aviv et Washington.

Pour sa part, l’Allemagne, le Ministre d’état Allemand, Niels Annen, estime que la politique conduite par Berlin est centrée sur la stabilité du Liban. Il s’était, il y a peu, rendu à Beyrouth.

Niels Annen a fait savoir que Berlin ne classera pas la totalité du Hezbollah comme mouvement terroriste contrairement à Londres. Il considère en effet que le mouvement chiite est un élément prépondérant de la société libanaise et que la mesure de l’Union Européenne de classer la branche militaire est suffisante.

Le Ministre a également rejeté les critiques américaines visant l’Allemagne. Washington accuserait Berlin de ne pas oeuvrer suffisamment à la réduction de l’influence iranienne dans la région du Moyen-Orient.
Les autorités américaines font allusion au refus de la part de l’Allemagne mais également de la France et des pays de l’Union Européenne en général de ne pas se retirer des Accords de Vienne sur le nucléaire iranien.

Berlin chercherait également un mécanisme juridique et financier pour éviter à ce que ses entreprises soient impactées par les sanctions américaines si elle commercent avec Téhéran.

Côté Saoudien, l’Allemagne avait décidé d’un embargo sur les armes à destination du Royaume, suite à l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul, mécontentant Riyad.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.