Au troisième jour de l’offensive de l’Armée Libanaise contre le groupe terroriste Daesh au Nord Est du Liban, de nombreuses charges explosives ont été désamorcées par les sapeurs, cela afin de préparer la phase finale de l’offensive Aube du Jurd.

L’Armée Libanaise a par ailleurs mis en place une chaine YouTube pour suivre en détail les opérations en cours à ce lien https://www.youtube.com/playlist?list=PLZotnoPB6SfVhRiLuxhZbAyfEhWhCMgy2.

Le commandement militaire libanais a également publié un document Powerpoint avec des photos de surveillance aérienne où on voit le matériel et les hommes de Daesh ainsi que des zones fortifiées par le mouvement takfiriste.

19-8-2017-EN-1 by Redac Libnanews on Scribd

Côté Qalamoun syrien, l’Armée Syrienne avec le Hezbollah a indiqué s’être emparée de la colline stratégique de Joroud al-Jarajeer.

Pour sa part, Daesh a publié un communiqué de presse ou il affirme avoir tué 100 soldats libanais et membres du Hezbollah.

Toujours aucune nouvelle des militaires libanais kidnappés par Daesh

Le quotidien libanais Al Joumhouria a indiqué que des négociations seraient en cours via des intermédiaires présents dans les pays arabes entre le chef de la Sureté Générale, le Général Abbas Ibrahim et le mouvement Daesh. Ces négociations visent à préciser le sort des 9 soldats libanais kidnappés depuis août 2014 lors de la prise brève de la localité d’Aarsal. Un cessez le feu serait également sur la table.

Abbas Ibrahim a également indiqué à la chaine locale NBN que les tests ADN concernant les dépouilles retrouvées dans des grottes de la région reprise par l’Armée Libanaise se sont révélés être négatifs. Il ne s’agirait donc pas des 9 militaires libanais.

L’Armée enterre ses morts

Par ailleurs, l’institution a précisé les modalités des hommages aux 3 militaires tués en opération ce dimanche 20 août, lors de l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule dans les hauteurs de la ville de Ras Baalbeck.

Ainsi, le sergent Bassem Moussa Moussa, né le 5 avril 1979, a été inhumé ce lundi dans son village natal de Birqayel dans le Akkar. Son compagnon d’Arme Elie Ibrahim Freijeh, né le 17 septembre 1994, a également enterré ce lundi dans la localité de Raeet, à proximité de Zahlé, dans la Békaa. Enfin, la dépouille mortelle du soldat Othman Mahmoud al Chédid, né le 1er avril 1989, a été mise en terre dans la localité de Kouaikhat, dans le Akkar.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.