Moins d'une minute de lecture

Le ministère de l’intérieur indique que plus de 10 000 contraventions ont été distribuées depuis ce vendredi 17 heures suite à la mise en place des mesures de confinement prises en raison de l’augmentation du nombre de cas de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19.

La période de ce confinement devrait aller du samedi 14 novembre au 30 novembre prochain. Il s’agit, pour les autorités libanaises, de diminuer la pression actuelle sur les établissements hospitaliers. Pour l’heure, le nombre de cas hospitalisés continue à croitre tout comme le nombre de personnes placées en soin intensif. Ces facteurs sont parmi les principaux facteurs qui pourront décider ou de l’allongement ou de l’arrêt des mesures de confinement.

En effet, les autorités libanaises craignent un débordement des structures sanitaires nationales qui pourrait aboutir à une augmentation importante du nombre de décès.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.