Le Ministre sortant de la santé Hamad Hassan aurait admis que des erreurs quand la politique de confinement auraient été induites par l’absence de données démographiques fiables, répondant ainsi aux critiques de certains responsables municipaux qui s’interrogeaient sur les raisons qui ont poussés à imposer des mesures de quarantaines à leurs municipalités.

Pour rappel, des mesures de quarantaines concernent 111 municipalités depuis ce dimanche sur base de plus de 8 cas pour 100 000 habitants ces derniers 14 jours. Elles ont été décidées suite à l’augmentation importante de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19, avec pour objectif de limiter le nombre de contaminations. Ces mesures devraient se poursuivre jusqu’au 12 octobre au moins, avec fermeture des institutions publiques et privées sans pour les services d’urgence considérés comme essentiels. Un couvre-feu est également imposé durant cette même période.

Le mécanisme de suivi mis en doute

Ainsi, certaines municipalités pointent du doigt que des personnes non-résidentes mais originaires de leurs villages ont été comptabilisées alors qu’elles ne s’y trouvent pas. Des sources proches de municipalités non-concernées par ces mesures soulignent qu’il y personnes contaminées mais n’en ont pas été informées par les autorités sanitaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.