Liban/Coronavirus: le bilan des 5000 décès passé; une nouvelle cargaison de vaccins arrivée

110

Le Liban déplore 42 décès des suites de complications induites par le coronavirus COVID19 ces dernières 24 heures, un chiffre en légère baisse par rapport aux jours précédents. 3 158 nouveaux cas ont également été répertoriés durant cette même période.

Cette journée a été marquée par le passage du seuil symbolique des 5000 décès depuis l’apparition de la maladie, le 21 février 2020. 5 013 personnes sont ainsi décédées depuis cette date.

Par ailleurs, un nouveau lot de 32760 doses de vaccins Pfizer a été acheminé au Liban.

Au total, 25 715 ont été vaccinées la semaine dernière et 76 130 depuis le mois de février.

Quels sont les chiffres du jour?

Coronavirus Bilan Liban 6 Mars

Au total, 393 211 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban.

3 158 ont été diagnostiquées positives en ce jour.

Le nombre de contaminations locales quotidien est de 3 158 cas. Aucun cas en provenance de l’étranger a été diagnostiqué.
Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 389 019 cas locaux et de 4 192 cas en provenance de l’étranger. 

2 197 personnes seraient actuellement hospitalisées et, 903 personnes sont dans un état considéré comme critique et 285 personnes placées sous respirateurs.
80 908 sont actuellement actifs et 304 191 sont guéries

42 décès ont été donc annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 5 013 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.
Le ratio de tests positifs reste élevé avec le chiffre de 17.5 %.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.