L'ancien ministre des Finances Jihad Azour
L'ancien ministre des Finances Jihad Azour
2 minutes à lire

S’exprimant sur les ondes de CNBC, le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l’Asie Centrale, Jihad Azour, par ailleurs ancien Ministre des Finances de 2005 à 2008, a estimé que le Liban a besoin d’actions et non de mots dans les réformes.

Ces propos s’adressent notamment aux autorités publiques confrontées à d’importantes manifestations depuis la nuit du 17 octobre 2019. Le mouvement de protestation a commencé suite à l’adoption d’une taxe WhastApp aujourd’hui retirée, alors qu’un million et demi de libanais vivent avec moins de 6000 LL par jour, soit 4 dollars.

Le Liban souffre depuis longtemps d’une double période de double déficit, d’un déficit budgétaire et d’un déficit du compte courant, avec pour toile de fond un taux de croissance très bas qui n’a pas permis de créer suffisamment d’emplois.
(…)
Par conséquent, nous avons besoin aujourd’hui d’un ensemble de réformes très fort et convaincant qui rétablisse la confiance de la plupart de ses citoyens, de ses investisseurs et de la communauté internationale.

Ainsi,”les dirigeants libanais doivent regagner la confiance de leurs citoyens non pas en annonçant des réformes, mais en les mettant en œuvre”, allusion aux différents plans de réformes économiques déjà décidé lors des conférences PARIS II et III et jamais mis en oeuvre, alors que le Premier Ministre Saad Hariri a présenté un nouveau projet de réformes visant à réduire le déficit public à 0.6%.
Cependant, des experts doutent de pouvoir voir cet objectif être atteint.

Jihad Azour a également estimé que l’absence de croissance est à l’origine de la perte d’emplois au Liban. Le taux de chômage oscillerait entre 35 à 40%.

“Par conséquent, je pense qu’il est très important maintenant de stabiliser la situation financière en s’attaquant aux déséquilibres budgétaires, en donnant une orientation claire aux réformes qui traitent de certains problèmes de longue durée, des problèmes structurels, et en montrant la volonté résolue de l’Etat a pour fonction de répondre aux besoins et aux aspirations de la population dans la rue”

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.