Des manifestants coupent des axes de circulation majeurs au Liban pour protester contre la dégradation des conditions sociales et économiques.

L’accès à la capitale est ainsi rendue difficile avec une manifestation en cours à Zouk Mosbeh et Dbayeh, côté nord, et côté sud par une manifestation à Damour, cela en dépit d’un déploiement d’unités de l’Armée Libanaise.

A Chekaa également, un mouvement de protestation contre l’augmentation des prix des carburants a également interrompu le trafic au niveau de l’autoroute.

Ce mouvement intervient au lendemain de l’annonce par la direction générale du pétrole d’une très forte hausse des prix des carburants après une réunion qui s’est déroulée au Palais Présidentiel de Baabda, en présence du gouverneur de la Banque du Liban qui avait lui même annoncé la fin du programme de subvention, il y a 2 semaines. Ses propos avaient alors provoqué de nombreuses inquiétudes au sein de la population aggravant encore les pénuries d’essence et de fioul déjà chroniques depuis quelques mois.

Cette hausse des prix des carburants vise à préparer la levée totale des subventions fin-septembre.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն