S’exprimant ce dimanche à l’occasion de la commémoration du décès, il y a 1 semaine, d’Abbas al-Yatama, un commandant de la branche militaire du Hezbollah, le dirigeant du mouvement chiite Sayyed Hassan Nasrallah a annoncé le départ d’un 2ème tanker à destination du Liban d’ici quelques jours. D’autres devraient suivre, note Hassan Nasrallah, qui souligne qu’il s’agit d’ alléger les souffrances de l’ensemble de la population libanaise.

Ce que nous apporterons sera pour tous les Libanais et tous ceux qui vivent sur le sol libanais. Ce ne sera pas pour une région libanaise sans l’autre

Hassan Nasrallah, le dimanche 22 août

Nous ne sommes pas une alternative à l’État dans cette affaire ou dans toute autre affaire. Nous ne pouvons pas l’être et nous ne sommes pas une alternative aux entreprises qui importent du pétrole. (…) Nous ne sommes pas censés apporter la pleine demande d’essence et de diesel du Liban, mais plutôt de bonnes quantités qui allègent la pression sur les entreprises et les stations”, a poursuivi le dirigeant du Hezbollah.

Abordant la réponse américaine à son annonce précédente de l’envoi d’un premier tanker, Hassan Nasrallah estime que ce qui importe est que “si cela se produit et nous saluons le gaz égyptien et l’électricité jordanienne et tout effort qui garantit la production d’électricité”. Il faisait ainsi allusion aux propos de l’ambassadrice des Etats-unis au Liban qui annonçait la réactivation du gazoduc Egypto-jordano-syrien dont une branche arrive à Deir el Ammar.

Il a cependant appelé les Etats-Unis à cesser d’empêcher d’autres pays d’aider le Liban, notant que la réactivation de ce gazoduc prendra des mois avant de pouvoir être fonctionnel .

Toujours au sujet des carburants, le Hezbollah est près à amener une société d’exploration et d’exploitation iranienne du pétrole et du gaz offshore, annonce son dirigeant, une mesure cependant qui dépendra de l’approbation des autorités libanaises.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն