Les manifestants, toutes confessions et catégories d’âges confondues ont peuplé les routes criant leur ras-le-bol contre la corruption et le système politique confessionnel actuel. Aucune présence de drapeau partisan n’a été enregistré jusque-là, les manifestants brandissant leur drapeau libanais et condamnant les politiciens corrompus de tous bords.

Les militaires de l’Armée libanaise sont déployés sur tout le territoire libanais afin de maintenir la sécurité au sein des manifestations, déploiement accueilli favorablement par la population, qui n’hésite pas de témoigner son respect aux militaires soit en ouvrant la route aux véhicules de l’Armée lorsque cela s’avère nécessaire, soit en offrant des roses blanches aux soldats, comme ce fut le cas notamment à Saïda.

Sur la route de l’aéroport, des motos ont essayé selon l’agence nationale de l’information, de franchir le cordon sécuritaire, et il y a eu des pourparlers entre officiers et manifestants qui se plaignaient calmement aux militaires et les sollicitant de ne pas laisser d’éventuels politiciens tenter de fuir par la route de l’aéroport.

Un citoyen a tenté de s’immoler par le feu sur la route de Nabatiye mais il a été empêché par les manifestants qui appelait à la Révolution. Par ailleurs, des manifestants se sont attaqués aux bureaux du député Hani Qobeyssi du mouvement Amal, et détruire les signalisations menant vers le domicile du député Yassin Jaber, membre du même mouvement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.