Moins d'une minute de lecture

Le ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves le Drian a annoncé ce vendredi que la France accordera une aide de 15 millions d’euros aux écoles libanaises. Il a également appelé les autorités locales à mettre en place les réformes nécessaires et ainsi à exercer leurs responsabilités avant l’effondrement du Liban

Le Liban est en zone trouble et tout le monde sait ce qui doit être fait. La France est prête à aider mais les responsables libanais doivent prendre leurs responsabilités”, martèle à nouveau Jean-Yves le Drian qui avait rencontré déjà hier, le Président de la République, le Général Michel Aoun, le Président de la Chambre Nabih Berri et le Premier Ministre Hassan Diab.

À l’issue d’une réunion avec le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, ce dernier a indiqué qu’il soutient la proposition de neutralité positive pour le Liban comme étant un facteur de distanciation avec les conflits régionaux.

De même à l’issue d’une réunion avec les dirigeants des écoles catholiques, le ministre a fait allusion à ce que les responsables libanais semblent ignorer la magnitude de la crise actuelle avant d’indiquer que la France accordera 15 millions d’euros sous forme d’aide financière au secteur de l’éducation au Liban.

Je comprends que la situation économique est difficile pour les écoles et que le peuple souffre pour payer les scolarités. Vous pouvez compter sur l’aide de la France.
La France ne permettra jamais l’effondrement du système éducatif au Liban et des écoles françaises notamment. Nous n’abandonnerons pas la jeunesse libanaise par ces temps de crise.

Ainsi, plus de 40 établissements scolaires pourraient bénéficier de cette aide, avait-il déjà précisé ce jeudi.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.