Selon le dernier bilan publié par la Croix Rouge Libanaise, 220 personnes auraient été blessées dont 80 personnes conduites dans les hôpitaux de la région et 140 personnes traitées sur place suite aux violentes altercations entre Forces de Sécurité en charge de la protection du Parlement et manifestants.

Ce bilan serait toujours provisoire.

Ces incidents se sont produits alors que plusieurs marches devaient se joindre au niveau des rues menant au Parlement Libanais. Des forces du parlement ont été vues en train de charger les manifestants, de mettre à feu des tentes de ces derniers selon la chaine de télévision Al Jadeed dont les reporters étaient sur place et ce que dément les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) et même de s’attaquer aux unités de la Défense Civile à coup de gaz lacrymogènes, accusent certains témoins sur les lieux. Les manifestants ont, quant à eux, répliqués par des tirs de mortiers de feu d’artifice.

Des manifestants auraient été blessés par des balles caoutchoutées tirées par les forces de l’ordre qui ont également fait usage de gaz lacrymogène et de camions à eau.

Des incidents entre membres des forces de l’ordre blessés et manifestants se sont également produits dans les hôpitaux Wardeh et de l’AUH à Beyrouth selon un communiqué de l’institution sécuritaire.

Des informations faisant également état de nombreux blessés conduits à l’Hotel Dieu de France, où des médecins sont appelés en urgence et qui a annoncé la prise en charge à son compte des personnes blessées, circulent actuellement alors que le Président de la République, le Général Michel Aoun, a appelé l’Armée Libanaise et les différents services de sécurité à rétablir l’ordre. L’Armée Libanaise s’est déployée au niveau du quartier de Saïfi, près du quartier général du Parti Kataeb.

Au moins 15 personnes auraient été arrêtées selon des sources proches des manifestants pour l’heure.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.