Les principaux axes majeurs du Liban sont toujours coupés par d’importantes manifestations alors que le gouvernement se réunit ce lundi 21 octobre au Palais Présidentiel de Baabda pour examiner le plan de réforme présenté hier par le Premier Ministre aux principaux partis de la coalition gouvernementale.

Pour l’heure, les pneus ne sont plus brûlés.

À Beyrouth, des barrages sont toujours organisés à Dora, Ring Charles Malek, Place Sassine, Dekouané, Rond point Adlieh, alors que d’importantes manifestions ont toujours lieux depuis la place des Martyrs jusqu’à la place Riad el Solh. Dans la banlieue sud, l’axe Imam Moussa Sader est également bloqué.

Au nord de la capitale, les axes majeurs sont aussi coupés, notamment à Antelias-Jal el Dib, Zouk Mosbeh-Adonis, Mameltein au niveau du supermarché Métro, Bouar, Nahr Brahim, Jbeil et Batroun.

Au Nord Liban, les protestataires de la ville de Tripoli ont organisé hier soir une fête. Les axes principaux sont également bloqués, à Chékaa, et peu avant l’entrée de Tripoli. Circuler sur la route Zghrota – Tripoli est également déconseillé, ainsi que la route allant à Denniyeh et celle de Halba.

Au Sud du Liban, le barrage de Jiyeh aurait été levé. Circuler dans la ville de Saïda reste cependant difficile. Des barrage sont organisés sur l’autoroute vers Tyr, notamment au niveau de la localité de Maghdouché, Sarafand, Aadloun. Nabatiyeh également, a vu certains points de blocages organisés par la population.

Dans la Békaa, l’axe Beyrouth Damas est coupé au niveau de Chtaura, de Bar Elias, et de Majdal Aanjar. Des perturbations sont constatées sur la route allant de Chtaura à Zahlé, Kefraya à Joub Jennine.

Par ailleurs, la route Marjayoun-Hasbaya est également bloquée.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français