Alors que le Liban entre dans son 50ème jour de manifestations et qu’une tempête touche actuellement le Pays des Cèdres, les manifestations se poursuivent toujours.

Hier soir, la circulation au niveau du Ring Fouad Chéhab, entre Beyrouth Ouest et Est a été interrompue avec une veillée mortuaire symbolique et la présence de cercueils vides représentants les personnes qui se sont dernièrement suicidés en raison de la dégradation des conditions sociales et économique. La circulation au niveau de l’entrée nord de la capitale Beyrouth, a été rétablie en fin de soirée. Pour rappel des manifestants, munis de bougies, s’étaient dirigés depuis les routes intérieures de Zalka – Jal el Dib vers l’autoroute.

Cependant, ce jeudi, des manifestations se poursuivent dans la capitale, au Nord et au Sud Liban ainsi que dans la Békaa, avec la fermeture de certaines routes ou encore des écoles et des université en dépit des éléments.

Dès hier soir, un appel à se rassembler dès 5 h du matin sur le ring Fouad Chéhab circulait sur les réseaux sociaux. Cependant, les routes sont restées ouvertes en dépit de leurs fermeture durant la nuit, suite à l’intervention des Forces de Sécurité Intérieure.

Une unité de la défense civile a dû intervenir ce matin au niveau de la localité d’Adma pour éteindre un incendie volontaire d’un pneu sur l’autoroute, provoquant un embouteillage.

À Saïda, un rassemblement a ainsi eu lieu, place Elia, avant que les protestataires ne se dirigent vers les écoles pour en exiger la fermeture.

À Nabatiyeh, toujours au Sud Liban, une bagarre a opposé manifestants et contre-manifestants au niveau du sérail de la ville.

De même à Tripoli au Nord Liban, où plusieurs routes ont été fermées cette matinée, ainsi que de nombreuses écoles et entreprises. C’est également le cas à Halba, et plus précisément au niveau de l’institut officiel d’enseignement technique et professionnel où un groupe d’étudiant a appelé les autres élèves à les rejoindre.

Dans la Békaa également, des routes sont actuellement coupées. C’est notamment le cas pour la route menant de Rachaya à la Békaa, dont le trafic est interrompu suite au blocage de voitures et de pneus en feu.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.