Retour au calme relatif, après un affrontement de 8 heures entre Forces en charge de la protection du Parlement et manifestants qui entendaient reprendre la place des étoiles à partir de 18h. Les témoignages accusent certains groupes infiltrés parmi les manifestants d’avoir tenté de traverser le périmètre de sécurité autour du bâtiment. C’est alors que les forces de sécurité ont fait un usage disproportionné de la force, avec des tirs de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogène durant plus de 8 heures.

Certaines sources accusent les forces de sécurité infiltrées parmi les manifestants d’être à l’origine des incidents.

Par ailleurs, des vidéos circulant sur les réseaux sociaux ont montré des hommes vêtus de noir, portant des cagoules, frappant les manifestants à coup de matraques.

Le Bilan le Plus lourd en 60 jours de manifestations

Selon le bilan actuel, il s’agit de la journée la plus lourde depuis le début des manifestations, durant la nuit du 17 octobre au 18 octobre 2019.

En effet, la Croix-Rouge libanaise a indiqué, dans un communiqué, avoir transporté 10 personnes dans les l’hôpitaux alors 33 autres ont été soignées sur place. La Défense civile a, pour sa part, indiqué que 36 personnes avaient été transportées vers des établissements hospitaliers et 54 autres ont également été soignées par ses équipes.

Face au déchaînement de violence, des manifestants ont également répliqué à coup de pierre. Les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) indique que 20 de ses membres ont été emmenées à l’hôpital.

Raya el Hassan déplore les affrontements

La ministre sortante de l’Intérieur, Raya El Hassan, a exprimé sa tristesse suite aux affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants et aux blessures subies des deux côtés, appelant les manifestants à “être conscients de ceux qui tentent d’exploiter les manifestations dans le but de provoquer des affrontements avec les forces de sécurité”.

Raya el Hassan a également ordonné à l’ISF de mener une enquête interne au sujet de ces affrontements.

Et les manifestations se poursuivent aujourd’hui

En dépit de ces incidents, les manifestants ont repris le contrôle de la place des martyrs tard hier soir, après avoir été refoulés jusqu’au niveau de l’immeuble MTC touch du quartier de Gemmayzeh.

Ils ont également appelé des gens dans l’ensemble du territoire pour un rassemblement sur la place des Martyrs à 16 heures sous le thème de “la paix, l’égalité et le droit de vivre et de laisser vivre”.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.