Les manifestants se sont rassemblés ce dimanche, en ce 88ème jour depuis le début du mouvement, dans la vallée de Bisri dans le Chouf où devrait être construit un barrage qui fait l’objet de nombreuses polémiques au Liban.

Les manifestants dénoncent ainsi cette structure, financée par la Banque Mondiale, qui détruirait un important site écologique et culturel, avec la présence de temples romains sur les lieux. Outre, le projet de barrage se trouverait sur une faille sismique importante, ce qui fait craindre d’importants dégâts en cas de tremblement de terre.

D’autres manifestations ont lieu devant le domicile du Ministre sortant des télécoms, Mohammed Choucair pour protester contre l’extension des contrats des 2 compagnies de télécommunication mobile Alfa et Touch, pourtant annoncés comme non reconduits mais aussi près du parlement libanais, à partir de 17 heures.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.