S’exprimant à l’occasion de la commémoration du général Qassem Souleimani, tué par un drone américain alors qu’il se trouvait à Bagdad, le dirigeant du Hezbollah libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, a indiqué que les opérations de représailles contre les Forces Américaines ne sont pas achevées.

Il a indiqué avoir rencontré, pour la première fois, le responsable iranien en 1998. Ce dernier a réussi à établir une relation ferme et spéciale avec les dirigeants du Hezbollah. Sayyed Hassan Nasrallah estime que les funérailles de Qassem Souleimani ont été les plus grandes depuis celles de l’Imam Khomeini. Il a noté que des analystes américains ont indiqué que la taille de ces funérailles – qu’il indique être une renaissance de la Révolution Islamique en Iran – auraient effrayé le Président Donald Trump, à l’origine de la décision de tuer Qassem Souleimani. Il indique qu’il existe d’autres dirigeants capable de remplacer le responsable iranien.

Abordant le dossier des représailles, Sayyed Hassan Nasrallah a accusé Washington d’être à l’origine de l’organisation terroriste Daesh. Il note également que la Résistance a réussi à créer un équilibre dans la région et peut protéger les ressources libanaises. Les ennemis, estime-t-il, la considèrent comme une menace existentielle.

“La réponse à l’assassinat de Qassem Souleimani n’est pas une seule opération mais plutôt une longue course visant à chasser les forces américaines de la région”, indique le responsable du Hezbollah, indiquant que l’attaque qui a visé la base aérienne Ein el Asad en Irak n’était qu’une première étape.

Toutes les bases américaines dans la région peuvent être touchées par les missiles iraniens et l’Iran possède des missiles plus précis, estime Hassan Nasrallah, indiquant que seul l’Iran a le courage aujourd’hui de se tenir contre les USA et de frapper ses bases militaires par des missiles.

Sayyed Hassan Nasrallah indique que le prestige des Etats-Unis est atteint par ses frappes, et que les pertes en matériel de l’Armée Américaine sont importantes. Il s’agit également d’envoyer un message fort à Israël, notant que le Premier Ministre Israélien, Benjamin Netanyahu entendait bombarder Téhéran.

Au sujet de l’avion ukrainien abattu, le dirigeant du Hezbollah estime que la transparence de l’Iran est sans précédent dans le monde, accusant le président américain Donald Trump d’essayer d’en tirer parti.

Il a accusé le Président Américain d’avoir menti, Qassem Souleimani n’entendant pas attaquer les ambassades américaines dans le Monde.

Le Monde n’est pas plus en sécurité après l’assassinat de Qassem Souleimani, note Sayyed Hassan Nasrallah.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.