Le syndicat des boulangers a publié un communiqué dénonçant la crise politique et économique que traverse le Liban, estimant qu’elle affecte négativement les différents secteurs économiques comme le sien.

Respectant tout de même les prix officiels publiés par le ministère de l’économie et du commerce, le syndicat des boulangers souligne que ces mesures amènent les acteurs du son secteur à de lourdes pertes en raison de l’augmentation de la valeur du dollar face à la livre libanaise.

Les propriétaires de boulangeries et de fours sont actuellement exposés à de nombreuses pressions non en terme de flux de travail dans leurs institutions, mais en en terme du prix d’achat des matières premières ou de la maintenance nécessaire des installations. Cela qui est devenu une lourde charge financière.

Le syndicat dénonce par ailleurs l’arrestation par les forces de sécurité d’un boulanger au Sud du Liban. Il serait accusé de vendre des paquets de pain 30 grammes inférieurs au poids fixé par les autorités. Par ailleurs aussi, la centrale syndicale dénonce l’arrestation d’un chauffeur de fourgonnette et la confiscation de sa marchandise.

Selon l’organisation, les boulangers perdraient actuellement 50 livres libanaises par paquet de pain. Ils dénoncent par ailleurs le rôle actuellement joué par la Direction de la protection des consommateurs du ministère de l’Économie et du Commerce avant de menacer de prendre des mesures suite à ces problèmes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.