Capture d’écran 2015-08-24 à 17.33.14

Après les manifestations qui ont dégénéré ces 2 derniers jours, le comité interministériel a annoncé les noms des vainqueurs de l’appel d’offre lancé pour le ramassage des ordures des 6 régions libanaises. Cet appel d’offre s’est fait en coopération avec des 3 entreprises consultantes, 2 allemandes et une danoise, cela en présence des responsables des sociétés candidates.

Ainsi, selon la dépêche de l’ANI, les gagnants de l’appel d’offre seraient:

  • Lavajet pour Beyrouth (186 USD/tonne)
  • L’entreprise South for Construction Company de l’homme d’affaire Riad el Assaad associé avec l’entreprise espagnole Hera pour la région du Aley, Baabda (153 USD/tonne) et le Chouf
  • Jihad al Arab pour la Békaa (148 USD/tonne) et le Hermel (215 USD/tonne)
  • Badko pour le Nord-Liban
  • Indevco et Sayfco pour les régions de Byblos, du Kesrouan et du Metn, pour 178 USD/tonne
  • L’entreprise Ward de Charif Wehbé pour le Sud Liban (198 USD/tonne)

Le ministre de l’environnement Mohammed Machnouk a indiqué que les résultats de l’appel d’offre ne sont pas encore définitifs et encore sous étude et a accusé les partis politiques impliqués d’être à l’origine des délais dans le règlement de la crise des ordures.

Le contrat de ramassage ne stipule cependant pas ce qui advient des déchets collectés, l’état devant trouver de nouveaux lieux de stockage suite à la fermeture de la décharge de Naameh.

Répondant à la question des journalistes, le ministre a refusé de détailler les 4 ou 5 zones qui seront réservées au stockage des déchets, indiquant que cette question sera examinée lors du conseil des ministres qui aura lieu demain.

Pour rappel, le contrat liant l’état libanais avec l’entreprise Sukleen s’est achevé le 15 juillet dernier sans que les autorités libanaises puissent nommer une entreprise remplaçante pour les régions du Mont Liban et de la capitale libanaise. La crise s’était aggravée suite à la fermeture de la décharge de Naameh le 17 juillet dernier.

Suite à l’accumulation des déchets dans les rues de la capitale et du Mont Liban, des manifestations ont eu lieu ces 2 derniers jours, au centre ville de Beyrouth. Ces manifestations ont dégénéré hier avec la présence d’éléments étrangers proche d’un parti politique selon les organisateurs du mouvement You Stink, alors que le président de la chambre Nabih Berry a démenti l’implication du mouvement Amal dans ces incidents qui ont fait 99 blessés côté forces de l’ordre et 61 blessés côté manifestants.

Plus d’information à ce sujet dans nos prochaines mises-à-jour

Pour rappel:

Comments are closed.