Liban/Manifestations: Les banques fermées pour lundi

1
129

L’association des banques du Liban a annoncé la fermeture des établissements bancaires ce lundi en raison de la situation.

Cette décision intervient alors qu’on entre au 3ème jour des manifestations sur l’ensemble du pays. Les protestataires entendent protester contre la politique d’austérité et l’instauration possibles de nouvelles taxes pour faire face aux déficits publics qui atteignent 150% du PIB. Pour l’heure, les axes majeurs du Liban sont coupés par des barrages routiers depuis jeudi soir.

Ce lundi, également, interviendra la fin de l’ultimatum de 72 heures accordées par le Premier Ministre Saad Hariri aux partis politiques libanais pour qu’ils finissent par soutenir son programme de réformes économiques et monétaires.
Ce vendredi, Saad Hariri avait dénoncé les obstacles mis devant ce programme dans un discours prononcé à la télévision, estimant que la colère est une réponse naturelle de la population à la performance politique au Liban et à l’obstruction du travail de l’État.

Lire également

Par ailleurs, le Ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, a indiqué hier que le budget 2020 ne contiendrait aucune nouvelle taxe et que toutes les mesures telles que la proposition de taxer les systèmes VOIP, comme celle concernant le service WhatsApp à l’origine des manifestations actuelles, sont annulées.

Une détérioration possibles de conditions sociales et économiques attendue en raison des échéances de novembre

Cependant, face à l’absence de solutions au déficit budgétaire et en raison de la brusque détérioration de la situation suite aux manifestations, les experts craignent que l’instabilité politique, encore mise à rude épreuve suite à la démission des 4 ministres Forces Libanaises dans la nuit de samedi à dimanche, ce qui pourrait amener à la démission du gouvernement et encore retarder la mise en oeuvre des réformes nécessaires, ne puisse aboutir à un possible défaut de paiement ou à accélérer la dévaluation de la Livre Libanaise en raison des échéances de novembre. 1.5 milliards de dollars arriveraient ainsi à maturité. Les autorités actuelles doivent également payer 500 millions de dollars en intérêt de la dette publique en plus des 1.15 milliards de dollars dûs par le ministère des finances à la Banque du Liban. Face à ces échéances, il était question d’émettre de nouvelles obligations pour un montant de 2 milliards de dollars, fin octobre ou début novembre.

Prenant en compte ces risques, les obligations libanaises cotées à l’étranger ont déjà subi une chute ce vendredi alors qu’elles avaient vu leur notes déjà dégradées depuis le début de l’année par 2 des 3 principales agences de notations internationales, Fitch et Moody’s). L’Eurobonds qui arrivera à maturité en 2025 a connu sa plus forte baisse en deux mois, tombant à 67,09 USD, contre un investissement initial de 100 USD, une nouvelle baisse de 1.9 USD par rapport au cours précédent.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.