Liban: retour à la case départ pour la formation du gouvernement Diab

354

Comme il était déjà prévisible, les proposition de voir le Premier Ministre Hassan Diab mettre en place un gouvernement d’experts indépendants, ont été rejetées par le Président de la République, le Général Michel Aoun, et par le Président de la Chambre Nabih Berri, qui souhaitent, quant à eux, un gouvernement techno-politique.

Selon le quotidien Asharq al-Awsat, les 2 pôles seraient soutenus dans leur demande par le Hezbollah.

Des sources proches du Premier Ministre désigné, indiquent que ce dernier ne “s’inclinerait” pas pour mener à bien sa mission. Il souhaite toujours former un gouvernement restreint technocrate.

Cependant, des sources proches de la Présidence de la République indiquent que ce qui arrive aujourd’hui montrent que les choses sont revenues à la case départ et que cette période nécessite une réévaluation de l’ensemble du processus, soit un retour à la case départ.

La Présidence met également la balle dans le camp du Premier Ministre, indiquant que les principaux partis politiques qui ont obtenu sa désignation souhaitent la formation d’un gouvernement techno-politique. Par conséquent, il ne peut qu’accepter cette demande. Les sources proches du chef de l’état accusent également Hassan Diab de s’être mis sous pression via sa déclaration de voir le gouvernement être constitué dans les 6 semaines après sa nomination ou d’être composé par des experts et non des ministres sortants.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.