La député des Forces Libanaises et par ailleurs épouse de Samir Geagea, Sethrida Geagea a décidé de porter plainte pour diffamation à l’encontre de l’ancien directeur de la Sûreté Générale et actuel député Jamil Sayyed.

La députée demanderait 10 milliards de Livres Libanaises, soit 6,6 millions de dollars de dommages et intérêts à verser aux familles de Ramzi Irani, de Faouzi al Rasi mort en détention en 1994 et d’Antoinette Chahine, accusée d’être impliquée dans l’assassinat d’un prêtre et morte suite à des actes de tortures selon Amnesty International.

Cette plainte intervient après que ce dernier ait indirectement accusé les Forces Libanaises et Sethrida Geagea d’être impliquées dans l’assassinat d’un jeune militant de ce mouvement Ramzi Irani, alors âgé de 36 ans, le 7 mai 2002, alors que le Liban se trouvait encore sous occupation syrienne. Il avait été vu la dernière fois à Hamra. Le corps de ce dernier avait alors été retrouvé, le 21 mai 2002, dans le coffre de son véhicule. L’enquête concernant ce meurtre n’a, pour l’heure, pas pour le moment abouti.

Jamil Sayyed entendait protester contre les propos tenus par les Forces Libanaises, accusant la Sureté Générale qu’il dirigeait à l’époque d’être impliqué dans cet assassinat. L’ancien responsable s’était alors adressé aux militants des Forces Libanaises sur Twitter, estimant que Sethrida Geagea et les autres responsables des FL possédaient tous les détails concernant ce dossier.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.