Le SIG-552 commando équipé d'un bipied et d'optiques. Source Photo: Wikipedia
Le SIG-552 commando équipé d'un bipied et d'optiques. Source Photo: Wikipedia

Les autorités helvétiques ont décidé de cesser tout envoi d’armes au Liban, suite à la disparition de 31 fusils d’assauts en mars 2018 sur 40 armes envoyées en 2016.

Le Département fédéral de l’économie (DEFR) a informé le Conseil fédéral suisse que l’envoi de nouvelles armes au Liban est donc suspendu et qu’elles pourraient se trouver entre les mains d’un destinataire non répertorié. L’accès à ces armes aurait été refusé au personnel de l’Ambassade Suisse au Liban en charge de vérifier le bon déroulement de ce contrat d’exportation. Il n’aurait cependant pas eu accès à ces armes pour des raisons non spécifiées et cela à plusieurs reprises.

Ces armes avaient été destinées à la protection de personnalités publiques et aux services de la Garde Présidentielle, selon les déclarations faites par les autorités suisses.

Les autorités libanaises s’étaient, quant-à-elles, engagées à ne pas les céder, en signant un contrat de non réexportation.