Les 14 derniers protestataires du mouvement YouStink ont évacué par la force suite à l’intervention des FSI dans les locaux du Ministère de l’Environnement situé au Centre Ville de Beyrouth qui avaient précédemment demandé aux journalistes présents sur place de quitter les lieux. Ces derniers ont vu leurs matériels confisqués. Cette opération des Forces de L’ordre intervient alors que les médias présents sur place avaient pourtant annoncé un accord pour permettre l’évacuation pacifique des manifestants.

On déplore pour le moment 2 blessé graves transférés à l’Hôpital, le célèbre metteur en scène Lucien Abou Rjeiley et Nehmat Badreddine, et 15 blessés légers dont Foutoun Raad, journaliste à la LBCI restée à la demande des manifestants qui craignaient d’être victimes d’une intervention musclée des Forces de Sécurité.

A Voir le témoignage de Foutoun Raad diffusé par la chaine de télévision LBCI qui témoigne des violences policières dont elle a notamment été victime en dépit du caractère pacifique des manifestants. 

Les protestataires avaient pénétré dans les locaux du Ministère de l’Environnement afin de réclamer la démission du Ministre Mohammed Machnouk, accusé d’avoir mal géré la crise des ordures que connait le Liban depuis la fermeture de la décharge de Naameh, le 17 juillet dernier. Ce dernier se serait retranché dans son bureau avant d’évacuer le bâtiment à 22h30 via une entrée latérale.

Le collectif Youstink avait demandé à ses sympathisants de se rassembler en soutien au rez de chaussé de l’immeuble ou se déroulent actuellement de nouveaux incidents. Les FSI y ont procédé à l’arrestation de 2 individus soupçonnés d’avoir lancé des feux d’artifices.

Cette intervention musclée intervient alors que différentes ONG dont Human Right Watch avaient dénoncés jeudi dernier les violences policières dont ont été victimes les manifestants, avec notamment l’usage d’armes. Amnesty International avait également appelé les autorités libanaises à ouvrir une enquête au sujet de ces violences. Le Ministre de l’Intérieur Nouhad Machnouk avait admis que les FSI avaient fait un usage excessif de la force.

Concernant les violences qui ont eu lieu aujourd’hui, le Ministre de l’Intérieur a indiqué que si ces témoignes s’avèrent exacts, les responsables sécuritaires qui en sont responsables feraient l’objets de sanctions disciplinaires

Samedi dernier, entre 100 000 personnes selon certaines sources officieuses sécuritaires et 200 000 personnes selon les organisateurs s’étaient rassemblés Place des Martyrs afin de protester contre l’incapacité des autorités libanaises à gérer le pays. Ainsi, au ramassage des ordures, les mouvement Youstink revient par d’autres organisations exigeait des élections parlementaires préalables aux élections présidentielles et la mise en place de solutions pratiques aux pénuries d’électricité et d’eau. Ils exigent également que soit entamé une véritable lutte contre la corruption de la classe politique et de l’administration libanaise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.