Philippe Breton (2004) appelle la parole manipulée,.. le fait d’« entrer par effraction dans l’esprit de quelqu’un pour y déposer une opinion sans qu’il s’en rende compte ».

Le Libanais transmet ses options dans une crise de choix aiguës. Ils se répartissent entre les défenseurs de la civilité, les fidèles adhérents aux traversées prometteuses et les dévoués aux personnages incontournables. Néanmoins, les foules diverses souffrent de ne pouvoir vivre un quotidien décent et digne, dégagé définitivement du fait accompli incohérent.

Cependant, la réalité immédiate au présent est encore perçue par les uns à travers le prisme des hiérarchies établies alors que le véritable pouvoir d’un État de droit est de convenir à l’application rigoureuse des lois, de se disposer au service des gens et de promouvoir le rôle positif de chacun pour la nation. La voix de la citoyenneté persiste à défendre de justes demandes et ne fait plus confiance à un système politique obsolète, coupé des vécus douloureux et des actes correspondants.

Des « responsables » encore figés sur des acquis sont largement embarrassés par un mouvement révolutionnaire inédit où de dures vérités ainsi que des solutions ultimes ont été  énoncées. Pourrait-ils encore se prémunir de l’immobilisme et des incompétences par le volte face en dernier recours, l’évitement et la lenteur exaspérante face aux déchirements de la population ? 

Des enfants, des femmes et des hommes complètement dépourvus ont manifesté en toute solidarité pour recomposer un vivre-ensemble, digne et respectable. Cette forte tendance est clairement représentative d’une donne démocratique essentielle afin de compléter l’application de la constitution. Que ce soit les défenseurs de la stricte citoyenneté ou de la convenance à des personnages spécifiques, la composition d’une gouvernance crédible ne pourra désormais s’accomplir sans la force et la dynamique proactive des citoyens qualifiés pour la tâche.

Eux s’engagent à tenir bon pour construire une seule page, strictement nationale. Il s’agit de réclamer des politiques balbutiantes et auto-permissives depuis si longtemps, qu’elles rendent compte à une justice indépendante. Le citoyen pourra alors récupérer ses droits et les biens volés de l’Etat. Il s’agira aussi de relever les influences abusives faites sur des individus fragilisés socio-économiquement.

Eux ont subi la pression du sous développement ou de la gratification ponctuelle selon le bon vouloir de quelques uns et l’autorité de tant d’autres. Ce terrible constat indique une histoire d’ensembles équivalents à corriger. Des structures autoritaires jusqu’aux milieux politiques auto-suffisants, ils présentent ces points communs : la prévalence des préservations et l’embarras vis à vis de toute démarcation libre, spontanée, droite et citoyenne. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.