Le bâtiment du Conseil de l'Ordre des Médecins Libanais.

L’ordre des médecins a mis en garde contre une manifestation 2ème vague de coronavirus COVID-19 qui pourrait toucher le Liban, en raison notamment de l’atténuation des mesures de mobilisation générale suite à une baisse progressive.

Ainsi, le conseil de l’ordre, tout en saluant les efforts du gouvernement libanais, ont estimé que les autorités ont levé trop tôt la garde alors que le risque de voir cette deuxième vague se produire n’était pas encore passé. Ils ont aussi souligné le non-respect des mesures sanitaires pourtant décidées lors des opération de retour des libanais de l’étranger.

Aussi, les participants à la réunion se sont déclarés surpris par le relâchement de la discipline des libanais dans l’application des mesures préventives face à la maladie. “Ils agissaient comme si l’épidémie avait disparu”, déplore le Conseil de l’Ordre des médecins.

Il s’agit désormais de mettre en oeuvre des mesures strictes, soulignent les représentants des médecins au Liban, et notamment en appellent à la population à se confirmer strictement aux directeurs du Ministère de la Santé, du conseil de l’ordre et de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Il s’agira notamment d’empêcher tout rassemblement sur place.

Concernant le retour des expatriés, il faudra désormais interdire l’entrée du territoire aux personnes n’ayant pas subi un examen PCR préalable qui devrait être suivi d’un autre à leurs arrivées à l’aéroport. Ils appellent à surveiller l’application stricte des mesures de quarantaine pour ces derniers.

Egalement, il s’agira d’imposer de nouvelles fermetures aux institutions privées et publiques durant 2 semaines au minimum et de reporter l’ouverture des écoles, des universités et des crèches mais également des complexes balnéaires, des magasins, des restaurants et des lieux de culte.

Un plan organisé de déconfinement devrait être mis en place de manière coordonnée entre les ministères de la santé, de l’intérieur, les forces de sécurité, les gouverneurs des différentes régions libanaises et les municipalités.

Des sanctions et notamment des amendes devraient être imposées aux contrevenants.

Saluant le rôle tenu par les médias dans la lutte contre le coronavirus et notamment la diffusion de contenu visant à sensibiliser le public, ils estiment toutefois que, pour l’heure, le risque de voir une 2ème vague survenir. Celle-ci pourrait dépasser même les capacités médicales du Liban, souligne l’ordre des médecins.

“La responsabilité incombe à tout le monde, et comme c’est le cas pour l’État, elle l’est aussi, et en premier lieu pour les citoyens. Nous devons collectivement assumer cette responsabilité et respecter scrupuleusement les directives, afin que nous puissions surmonter cette étape en toute sécurité.” 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.