Une manifestation a actuellement lieu devant la Banque du Liban pour protester contre la fin prochaine du programme de subvention aux produits de première nécessité.

Pour rappel, le gouverneur de a banque du Liban avait indiqué devoir cesser ce programme d’ici 2 à 3 mois, faute des réserves monétaires suffisantes pour assurer l’achat de farine, médicaments ou encore carburant, des produits qui semblent actuellement souffrir déjà de pénuries.

Le rôle de la Banque du Liban est régulièrement critiquée en raison notamment de la proximité de son gouverneur avec les banquiers et non les déposants. Ainsi, l’Association des banques du Liban avait imposé un contrôle informel des capitaux dès novembre 2019, alors que le Liban traversait une phase de pénurie de carburant et de devises étrangères déjà.

La BDL a ensuite mis en place un programme de financement sur la base de ses réserves monétaires afin d’assurer l’achat de ces marchandises au lieu d’obliger les banques privées à libérer les fonds nécessaires pour ses achats sur les marchés internationaux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.