Moins d'une minute de lecture

La direction générale de la sécurité générale a indiqué avoir procédé à l’arrestation de plusieurs changeurs officiels, dans le quartier de mar Elias à Beyrouth, à Bouchrieh au nord de la capitale ou encore à Jounieh.

Ces agents sont accusés d’achat de dollars à un prix différent de celui du taux de change imposé par le syndicat des agents de change, à savoir 3 890 LL/USD à l’achat et à 3 940 LL/USD à la vente.

Par ailleurs, l’agence indique avoir saisi plus de 200 000 dollars, plusieurs centaine de millions de livres libanaises, 10 615 Euro, diverses devises étrangère ainsi qu’une arme à feu dans les différents magasins.

Par ailleurs, 2 personnes ont été arrêtées pour change illégal à Baalbeck. Leurs magasins ont été mis sous scellé.

Pour rappel, le taux de change au marché noir a dépassé aujourd’hui le seuil symbolique des 5000 LL/USD. Cette dégradation de la parité de la livre libanaise face au dollar contrecarre les objectifs des autorités libanaises qui souhaitent la ramener à 3 200 LL/USD.

Cependant, les divers experts financiers doutent de la capacité réelle des autorités monétaires à imposer un taux de parité, en raison de l’épuisement des réserves monétaires et en raison du manque de confiance de la population

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.